Comment bien se reposer après le changement d’heure

Nov 4, 2020 | NOUS VOUS INFORMONS |

“À deux heures du matin, il sera trois heures”. Cette phrase récurrente qui s’est transformée en une sorte de “déjà vue” sur les réseaux sociaux indique que le printemps arrive et c’est donc le moment de faire le changement d’heure. Dans la nuit du dimanche 28 mars, nous devons avancer nos montres d’une heure, cela veut dire que cette nuit-là nous aurons moins de temps pour nous reposer. Quelque chose de ponctuel qui signifiera également qu’à partir de ce moment, la lumière solaire élargit son rayon d’action. Cela va-t-il affecter nos performances ? Et notre santé ?

C’est ainsi que le changement d’heure influence votre humeur

Mise en œuvre dans tous les pays de l’Union européenne, la modification de l’heure au printemps a pour finalité d’effectuer l’ajustement entre les heures de lumière naturelle et les heures de travail de la population. Lorsque nous changeons l’heure au mois de mars, nous décalons nos horaires et faisons en sorte qu’il fasse jour plus tôt et qu’il fasse nuit plus tard. Des économies d’énergie ont aussi un impact sur le commerce (plus la journée est longue, plus nous disposons de loisirs et plus tard nous rentrerons chez nous). Mais cela influe aussi sur notre état émotionnel et bien sûr physique.

Si nous évaluons d’abord les aspects environnementaux et animiques, le changement d’heure du mois de mars est celui qui peut nous favoriser le plus. Il est scientifiquement prouvé que la lumière contribue à une sorte d’activation positive. Si en hiver et en automne nos niveaux de mélancolie et de tristesse augmentent et peuvent nous conduire à la dépression, au printemps et en été, c’est le contraire qui se produit. Avancer notre montre d’une heure est une excellente nouvelle pour notre humeur.

Comme nous l’avons déjà mentionné à d’autres occasions, notre horloge interne n’est pas régie par les 24 heures d’horloges réelles. Ce sont nos rythmes circadiens qui marquent notre réveil ou le moment d’aller se coucher. De petits clics internes qui se déclenchent selon qu’il fait jour où qu’il fasse nuit (luminosité ou obscurité). Des hormones telles que la mélatonine augmentent ou diminuent, en fonction de la lumière du soleil, donc cette fois le changement d’heure aura des conséquences positives.

Mais tout n’est pas un lit de roses. Cette heure supplémentaire qui nous permet de gagner en productivité peut arriver à affecter notre organisme, car, tout à coup, celui-ci peut remarquer que la journée a été prolongée. Et en mettant l’accent plus particulièrement sur les femmes, cela se traduit de cette façon. Les rythmes circadiens féminins sont généralement plus courts que ceux des hommes, de sorte que le changement d’heure peut causer de la fatigue, de l’irritabilité, du stress et des problèmes d’endormissement.

Que faire pour que le changement d’heure n’affecte pas votre repos ?

Il existe un certain nombre de conseils récurrents qu’aucun changement d’heure ne devrait influencer. Nous voulons parler de ces routines saines que nous avons tant nommées, et qu’il faudrait transformer en une sorte de bible. Une loi sur le repos, la santé et le bien-être.

Si nous ne voulons pas que le changement d’heure affecte notre santé et notre organisme. La première chose que nous devrions faire est de continuer à respecter une norme que vous connaissez bien : il est important (pour ne pas dire vital) que nous nous couchions toujours à la même heure. De cette façon, notre horloge biologique restera synchronisée et la modification de l’heure ne l’influencera pas.

De même, il est important de faire en sorte que votre routine de repos ne modifie pas trop les facteurs suivants :

— Continuez à avoir une alimentation saine et équilibrée. La seule chose que vous devrez modifier pour donner suite au changement d’heure est l’ingestion de liquides. Hydratez-vous davantage en buvant deux litres d’eau par jour et mangez beaucoup de fruits.

— Ne consommez pas de café, d’alcool ou d’autres substances pouvant provoquer une excitation au moins six heures avant d’aller vous coucher.

— Concernant le dîner, pas d’abus, essayez de faire un repas léger et toujours quelques heures avant de vous coucher.

— La sieste ? Comme nous vous l’avons déjà dit en d’autres occasions. Si dans votre routine il y a de la place pour une courte sieste de 20 ou 30 minutes, ne vous en privez pas, si cela ne modifie pas votre horloge biologique.

— Bien sûr, continuez à faire du sport : l’exercice physique renforce votre moral. Oui, celui qui a pu être affecté par le changement d’heure.