Comment les acariens affectent-ils votre repos

Jan 27, 2021 | NOUS VOUS INFORMONS |

Acariens. Ce mot que nous entendons tant et qui définit une espèce d’arachnide qui vit dans nos maisons et que nous associons généralement à la poussière et à la saleté. Une définition populaire qui se jouxte assez bien avec celle donnée par les scientifiques. Parce que les acariens sont une sous-classe d’arachnides composée de milliers et de milliers d’espèces. À ce jour, quelque 50 000 classes différentes d’acariens ont été répertoriées, mais la communauté scientifique estime qu’il pourrait y en avoir plus de 100 000 qui n’ont même pas encore été cataloguées. Et beaucoup d’entre eux vivent sur nos matelas et entre nos draps.

Comment savoir si mon matelas a des acariens ?

Matelas, tapis, oreillers, draps… Les acariens qui peuplent nos maisons choisissent plus particulièrement ces emplacements. Ces lieux se trouvant dans des endroits comme les chambres à coucher, et les lits sont leurs refuges idéals. À un tel point que nous pouvons trouver plus de 2 millions d’acariens, uniquement sur nos matelas !

Plus susceptibles d’apparaître et de se multiplier en période de températures élevées et dans des endroits à taux d’humidité très élevé. Les acariens qui se trouvent dans nos maisons ont généralement une taille comprise entre 0,2 et 0,5 millimètre. Autrement dit, ils sont invisibles à l’œil humain. Et, bien qu’ils ne soient pas allergènes, leurs selles le sont, elles contiennent certaines protéines qui peuvent déclencher des réactions allergiques, de l’asthme, la rhinite allergique ou de l’eczéma.

C’est justement à travers ce type d’allergies que l’on peut savoir si notre matelas est devenu un lieu de villégiature pour ces petites bestioles qui se nourrissent d’écailles de peaux mortes humaines ou animales :

— Allergies : Si vous souffrez de tout type d’allergie et que votre matelas contient des acariens, les symptômes de votre maladie se multiplieront lorsque vous coucherez dans votre lit. Autrement dit, le mucus, les démangeaisons du nez, les éternuements ou la pression thoracique s’intensifieront la nuit.

— Augmentation de la fatigue et sensation d’épuisement au lever.

— Démangeaisons : Au-delà des démangeaisons nasales causées par les allergies, vous pouvez également souffrir de démangeaisons sur d’autres parties du corps. Si vos démangeaisons sont excessives, il est plus que probable que votre matelas ait été envahi par une armée d’acariens.

— Eczéma : Si lorsque vous vous levez le matin. Vous constatez que votre cou ou votre visage présente des traces d’eczéma, des éruptions cutanées, l’apparition de boutons et une irritation cutanée, cela pourrait aussi être une raison de la prolifération d’acariens dans le matelas.

— Toux : Si vous avez des crises de toux peu de temps après le coucher.

Comme vous pouvez le voir, l’apparition de ces petits insectes que nous pourrions considérer comme inoffensifs peut affecter notre santé… mais aussi notre repos. La présence d’acariens dans notre matelas ou oreiller est particulièrement nocive pour toutes les personnes allergiques. Comme nous vous l’avons expliqué, leurs proliférations exacerbent et intensifient les symptômes de ce type de maladie. En fin de compte, ces démangeaisons, cet asthme, ces problèmes respiratoires ou ces yeux rouges, tout ce qu’ils provoquent est une mauvaise qualité de sommeil. Et ce qui devrait être une nuit réparatrice finit par devenir le début de troubles. Et en plus, pour des raisons logiques, tout matelas infesté de cette classe d’arachnides verra sa durée de vie utile estimée considérablement diminuée.

Protégez votre matelas de l’apparition des acariens et améliorez votre santé, votre bien-être et votre repos

Nous avons déjà expliqué ce que sont les acariens, à quoi ressemble leur physionomie, comment ils se nourrissent et où ils vivent habituellement. En fin de compte, il s’agit d’une espèce d’arachnide si minuscule et si imperceptible à notre champ de vision, qu’il nous serait impossible de ne pas parler de la façon dont ils se reproduisent. Mais ce qui restera toujours entre nos mains, c’est de minimiser leurs existences en luttant aussi contre leurs proliférations, et sur les conséquences qui en découlent pour notre santé et notre repos.

L’hygiène dans tous ses domaines sera l’élément principal qui nous permettra de faire face à ces petites bestioles. En plus de l’évidente propreté que nous devons avoir avec notre maison et toutes les pièces qui la composent, nous devrons apporter un soin particulier au soin et à la protection de notre matelas. Après tout, le lit semble être le parc à thème que les acariens apprécient le plus.

Le meilleur élément dissuasif qui nous permettra de lutter contre leur prolifération est l’utilisation de surmatelas et de protecteurs. Utiliser ce type de protection sur les matelas et les oreillers empêchera la mise en place des conditions optimales favorisant la propagation de ces micro-organismes. Plus l’humidité est faible et plus le nettoyage est important, plus le nombre d’acariens est faible.

Les protège-matelas et les housses de protection sont fabriqués à l’aide de tissus très denses qui empêchent l’apparition des acariens sur le matelas et les oreillers. De cette façon, ils ne peuvent jamais être en contact avec notre peau, évitant ainsi les allergies, les désagréments et le manque de repos.