Dormir avec la fibromyalgie — Le genre de repos dont vous avez besoin

Jan 21, 2021 | NOUS VOUS CONSEILLONS, SANTE |

Si vivre avec cette douleur musculaire chronique d’origine inconnue est déjà compliqué, compte tenu de la sensation de fatigue et d’inconfort qu’elle provoque ; dormir lorsque vous souffrez d’une fibromyalgie, provoque une moins bonne qualité de vie, mais aussi par une détérioration du repos. Pour cette raison, à Maxcolchon, nous allons essayer d’améliorer le confort de ceux qui souffrent de cette maladie ; en proposant toute une série de conseils qui profiteront à leur sommeil et donc à leur bien-être et à leur santé.

Qu’est-ce que la fibromyalgie et comment affecte-t-elle le repos de ceux qui en souffre ?

Caractérisée par l’apparition de douleurs et d’une fatigue constante. La fibromyalgie est une maladie chronique qui peut toucher jusqu’à six fois plus de femmes que d’hommes, une affection qui touche entre 2 et 8 % des Français.

La fibromyalgie se présente sous un certain nombre de symptômes très caractéristiques liés à la douleur et à la fatigue qui sont à l’origine de cette maladie chronique. Il s’agit notamment de troubles cognitifs, de changements d’humeur et, surtout, de différents troubles du sommeil : insomnie, syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil, mouvements périodiques des jambes pendant le sommeil et syndrome des jambes sans repos.

La difficulté de ne pas pouvoir profiter d’un sommeil réparateur chez les patients atteints de fibromyalgie est, si cette situation se répète nuit après nuit ; la maladie elle-même pourrait s’aggraver cliniquement, ce qui aggraverait la situation du patient et sa propre qualité de vie.

L’état d’alerte occasionné par la douleur générée par la maladie et le fait de ne pas dormir influence également l’apparition du syndrome des jambes sans repos et de l’apnée du sommeil. En conséquence de tout cela, les personnes atteintes de fibromyalgie se réveillent avec la pire sensation qui existe après une supposée nuit de sommeil : ne pas s’être reposé du tout. Ainsi, le cercle vicieux se poursuit avec le besoin pour ces personnes de devoir dormir pendant la journée, avec les difficultés évidentes que ce fait provoque (accommodement professionnel ou familial, bruit, lumière…).

Par conséquent, l’un des principaux traitements pour lutter contre la fibromyalgie vise à aider les patients à bien dormir. Une régulation du repos réduit les effets secondaires du non-sommeil provoqué par la maladie : raideurs, douleurs et problèmes de concentration typiques (appelés fibrobrouillard chez les patients atteints de cette maladie chronique).

Comment améliorer la qualité du repos des patients atteints de fibromyalgie ?

Bien que nous connaissions déjà la gravité et les symptômes liés à cette maladie chronique, les patients atteints de fibromyalgie peuvent améliorer leur qualité de vie à partir d’une base d’action très claire : améliorer leurs repos. Au fur et à mesure que leurs nuits de sommeil s’amélioreront, l’inconfort, la douleur et la spirale tant redoutée (douleur-repos) diminueront en intensité au profit des malades.

Pour cela, à Maxcolchon, nous proposons une série de matelas ayant une qualité supérieure et qui peut aider les personnes atteintes de cette maladie à se reposer en leur offrant toutes sortes de garanties. Des modèles dont les bienfaits sont au service de ce type de patient :

– Respirabilité : L’excès de chaleur et l’apparition d’humidité sont synonymes de détérioration des articulations et donc d’apparition de douleurs. Opter pour un matelas ayant des niveaux de transpirabilité les plus élevés aidera les patients atteints de fibromyalgie à obtenir un meilleur repos et un meilleur confort nocturne.

– Fermeté : La recommandation des experts du repos vis-à-vis des personnes atteintes de cette maladie chronique est de miser sur des matelas dont les niveaux de fermeté sont intermédiaires. Dans l’équilibre entre extrême rigidité et extrême souplesse, ils trouveront le repos dont ils ont besoin.

– Épaisseur : Pour que les articulations soient suffisamment soutenues, et afin de trouver des points d’appui optimaux, l’idéal est d’avoir un matelas dont l’épaisseur est d’environ 15 centimètres.

Concernant sa composition idéale ; celle-ci est indifférente tant que l’on choisit des matelas en mousse viscoélastique à mémoire de forme ; (leur adaptabilité est si complète qu’elle profitera à la circulation sanguine du dormeur atteint de fibromyalgie) ou des matelas à ressorts ensachés.