Journée Mondiale Sans Tabac: Comment affecte-il le sommeil

Mai 31, 2020 | NOUS VOUS CONSEILLONS, SANTE |

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac est la première cause évitable de maladie, d’invalidité et de décès prématuré dans le monde. En outre, il est l’un des facteurs de risque les plus importants dans les maladies cardiovasculaires et respiratoires ainsi que d’un nombre important d’autres maladies. Mais la longue liste des problèmes liés au tabac ne s’arrête pas là. Saviez-vous que le tabagisme peut affecter négativement le repos ?

Comment le tabac affecte-t-il la qualité du sommeil ?

La qualité du sommeil est très différente chez les fumeurs par rapport au personnes qui n’ont pas acquis cette mauvaise habitude. Comme il affecte notre santé, le tabac peut altérer directement notre repos quotidien. Certains de ces problèmes potentiels associés au tabagisme sont:

Apparition de ronflements

La nicotine augmente la mucosité et enflamme les muqueuses de la gorge et du nez. Par conséquent, le tabagisme peut augmenter considérablement le ronflement et réduire la qualité du sommeil non seulement chez le fumeur, mais aussi affecter de manière importante le repos des personnes autour de lui.

Troubles du sommeil et insomnie

Plusieurs études constatent la forte association entre le tabagisme et les altérations dans la qualité et la quantité du sommeil. Il faut dire que la nicotine est un grand stimulant qui n’aide pas à dormir. De plus la nicotine a des effets presque immédiats, car il ne faut que quelques secondes à la fumée et à la nicotine pour passer des poumons au sang et de là, au cerveau.

Le mécanisme responsable de ces troubles du sommeil est complexe et peut être attribué à l’interaction entre l’effet stimulant de la nicotine et la chute de notre taux plasmatique. Autrement dit, le tabac stimule le système nerveux et provoque une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. Ces effets, à leur tour, peuvent entraîner des troubles du sommeil.

Il semble que le pic des niveaux de nicotine chez les fumeurs qui fument le soir, atteint généralement son maximum pendant la nuit. Cela expliquerait les grandes difficultés qu’ils éprouvent pour trouver le sommeil. Il faut ajouter que, la période de sevrage nocturne (due à la diminution progressive de la nicotine dans le sang) pourrait également contribuer à l’apparition de ces troubles du sommeil.

Si pour vous arrêter de fumer est un grand défi, vous pouvez commencer par éviter de fumer l’après-midi et surtout dans la soirée et la nuit. De cette façon, votre sommeil sera moins affecté par la variation de vos niveaux de nicotine. Mais si, vous n’arrivez pas à vous arrêter de fumer seul, il est important d’aller chez votre médecin afin d’obtenir de l’aide et les moyens de le faire.

Syndrome de l’apnée obstructive du sommeil

Tous ceux qui consomment des cigarettes ou respirent la fumée de tabac courent le risque d’être davantage exposés à certains problèmes de santé dangereux qui affectent directement la qualité du sommeil. Principalement, en ce qui concerne le Syndrome de l’Apnée Obstructive du Sommeil, cette pathologie est caractérisée par l’apparition d’apnées et d’interruptions de la respiration en raison de l’obstruction des voies respiratoires. Par conséquence, il provoque une diminution du pourcentage d’oxygène dans le sang et augmente la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Tout cela représente un risque élevé pour la santé, le dormeur peut avoir le souffle coupé et rester jusqu’à quelques minutes sans respirer.

Réveils nocturnes

Par rapport aux non-fumeurs, les fumeurs se réveillent plus souvent la nuit. Ce fait peut affecter considérablement le repos et la qualité du sommeil. En outre, il existe un lien direct entre une consommation accrue de tabac et une durée plus courte de sommeil, ce qui peut entraîner des changements d’humeur et de l’anxiété à long terme, voire de la dépression.

Syndrome des jambes sans repos

Ce trouble peut être fréquent chez les fumeurs. Le principal symptôme est une sensation d’inconfort dans les jambes (chaleur, anxiété, picotements, agitation…) pendant la période de repos qui précède le sommeil. Une fois endormi, apparaissent des mouvements soudains et involontaires des jambes qui sont provoqués par le syndrome des jambes sans repos. Cette pathologie, à son tour, peut augmenter le nombre de réveils nocturnes.

En définitive, une vie sans tabac est une vie plus saine. Arrêter de fumer est probablement la chose la plus importante qu’une personne fumeuse puisse faire pour améliorer sa santé, indépendamment de son âge ou de ses antécédents en tant que fumeur. De plus, en arrêtant de fumer, vous améliorerez non seulement votre santé, mais aussi votre qualité de sommeil et celle des personnes qui vous entourent.