Lits Montessori : le plaisir du repos des enfants

Oct 13, 2020 | ENFANTS, NOUS VOUS CONSEILLONS |

Né en 1870, l’italienne Maria Montessori était une docteure et enseignante qui a révolutionné l’éducation grâce à une tendance philosophique qui perdure encore aujourd’hui. Cette pédagogue, scientifique, psychologue et humaniste a conçu un style d’éducation dans lequel la chambre des plus petits faisait partie intégrante de leur développement émotionnel et intellectuel. Ainsi est né la chambre Montessori et, par conséquent, les lits Montessori.

Introduction aux chambres Montessori

Les chambres dites Montessori reposent sur trois principes fondamentaux : la beauté, la simplicité et l’ordre. Sous ces concepts toujours enveloppés dans un halo de minimalisme, les plus petits trouvent dans leurs chambres une division d’espaces où ils peuvent se reposer, jouer, s’instruire et grandir. Pour ce faire, cette tendance pédagogique met à profit des problématiques telles que la lumière naturelle et la compréhension maximale de l’espace.

Pour pouvoir convertir une pièce normale et ordinaire en une pièce adaptée au style Montessori, il faut commencer par peindre les murs avec des couleurs chaudes et neutres. Ensuite, il faut faire en sorte que le sol ne dégage pas de froid (une nécessité qui écarte les typiques sols carrelés) et, surtout, qu’il soit libre d’obstacles afin de pouvoir embrasser ce « moins est plus » qui dégage son auréole minimaliste.

Afin de permettre aux enfants de trouver facilement leurs jouets et de les redéposer eux-mêmes dans leur lieu d’origine, il est important de garder toute la pièce libre d’obstacles, quelque chose qui ne peut pas être limité uniquement au sol, mais aussi au nombre de meubles. De cette façon, il est possible de fournir toute la sécurité possible aux plus petits dans un environnement détendu et sans stress.

En définitif, la philosophie Montessori appliquée aux chambres d’enfants, divise l’environnement de celle-ci en quatre zones dans lesquelles l’espace de la chambre sera divisé.

Zone de lecture

Il s’agit de sélectionner quelques livres et contes dont les couvertures peuvent capter l’attention des enfants. De cette façon, ce seront eux qui en prendront possession avec l’intention de les lire.

Zone créative

Avec la mise en place d’une table, d’une chaise et de certains objets ordonnés et visibles pouvant servir de stimuli pour les enfants.

Zone de jeu

Indépendamment de la zone créative, cette zone possédera d’étagères placées à une hauteur qui les rendront accessibles aux enfants. De cette façon, ce sera encore eux qui prendront possession des quelques jouets bien rangés que nous y avons placés. Une partie de l’intention de cet espace récréatif est que ce soit eux qui les replacent ensuite à leur place d’origine.

Zone de repos

Et nous arrivons au point qui nous préoccupe le plus. Placé au même niveau d’accessibilité que toutes les autres zones et suivant le courant philosophique imprégné par Maria Montessori, le lit doit être bas pour faciliter la libre circulation de l’enfant. Comme pour tous les autres facteurs des chambres Montessori, ce sont les enfants qui doivent se coucher et se lever par eux-mêmes.

Comment pouvez-vous créer ce genre de lits et pourquoi sont-ils si recommandés pour les enfants ?

En favorisant les bases de l’indépendance totale des enfants pour qu’ils puissent organiser leur petit monde, il est important que la disposition architecturale des chambres donne lieu à cela. Pour atteindre cet objectif, la chambre à coucher doit non seulement avoir son sol nettoyé et libre de tout obstacle, mais les jouets et les livres doivent être ranger dans les zones correspondantes, celle-ci doit également être adaptée et ne contenir que peu de meubles. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut obtenir un espace diaphane et stylisé pour le libre déplacement des plus petits. Pour atteindre cet objectif, l’un des acteurs essentiels sera le lit. Membre leader dans ce que l’on appelle l’aire de repos.

Si la chambre Montessori nécessite un lit bas, pour atteindre cet objectif, nous devrons commencer par disposer d’une base conforme à la hauteur recommandée. C’est pour cette prémisse que, les sommiers ou les bases tapissées qui ne nécessitent pas l’installation de pieds et qui permettent que le matelas puisse être presque sur le sol, seront ceux sur lesquels nous allons miser. Cette sensation “au niveau du sol“ permettra d’assurer l’indépendance des enfants qui pourront monter ou descendre du lit à tout âge sans avoir besoin de demander de l’aide à leurs parents. Des parents qui, d’ailleurs, dormiront plus paisiblement sachant qu’il sera impossible pour les petits de se blesser en tombant du lit au milieu de la nuit. En conclusion, une structure de lit basée sur un lit coffre fixe sans pieds serait considérée comme la base idéale.

En ce qui concerne le matelas, notre recommandation pour parvenir à obtenir un lit Montessori qui répond à toutes les exigences philosophiques et pédagogiques qu’il prône, est le modèle Chipre. Considéré par de nombreux experts comme le “le roi du repos des enfants”, Ce modèle de matelas offre comme caractéristique principale une fermeté parfaite qui facilitera l’alignement correct du dos des plus petits. Par ailleurs, l’adaptabilité de Chipre, qui est fabriqué avec un matériau viscoélastique, garantira confort et sécurité (grâce à son traitement antibactérien Eco-Fresche), il assurera aussi le meilleur confort et le meilleur développement possible des enfants.