Mon fils est somnambule, que dois-je faire?

Avr 5, 2020 | COUPLE, NOUS VOUS CONSEILLONS |

Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui prend naissance pendant le sommeil profond et implique souvent que la personne qui en souffre se livre à une activité physique, comme marcher quelque part, pendant son sommeil. Cependant marcher n’est pas la seule activité des somnambules. Il est aussi courant qu’ils restent assis sur le lit, ou qu’ils se lèvent et regardent autour d’eux.

Le cycle du sommeil est divisé en étapes : de la somnolence légère au sommeil profond. Quand nous dormons, nous traversons d’abord une étape du sommeil appelée non-REM (désynchronisé) pour ensuite traverser un soi-disant sommeil REM. Le somnambulisme semble être plus fréquent au cours de cette première étape du sommeil appelé non REM, dans les premières heures de la nuit.

Le somnambulisme est plus fréquent chez les enfants que chez les adultes. Cela  est dû à ce que, à mesure que nous vieillissons, le stade du sommeil où se produit le somnambulisme, connu sous le nom de sommeil N3, diminue. Ce problème est souvent héréditaire, mais il est aussi associé à un manque de sommeil, à la fatigue ou à l’anxiété.

Ainsi, le somnambulisme touche surtout les enfants âgés de 3 à 7 ans, il est encore plus fréquent chez les enfants souffrant d’apnée obstructive du sommeil, ainsi que chez les enfants mouillant le lit.

Causes du somnambulisme

Il est parfois impossible de déterminer pourquoi un enfant est somnambule. Quoi qu’il en soit, certains des facteurs qui peuvent contribuer au somnambulisme sont:

  • La privation de sommeil.
  • Le stress.
  • La fièvre.
  • Des Perturbations dans les horaires de sommeil, voyage ou interruption du sommeil.

Symptômes du somnambulisme

Le somnambulisme chez les enfants apparait généralement tôt la nuit, généralement dans les premières heures après s’être endormis. L’enfant peut être partiellement éveillé pendant l’épisode, mais il peut ne pas réagir à vos appels. L’un des principaux symptômes est de voir l’enfant marcher ou s’asseoir sur son lit, mais d’autres symptômes peuvent également apparaître :

  • Au réveil, il peut montrer des signes de confusion et/ou de désorientation.
  • Avoir des difficultés à se réveiller.
  • Avoir un Comportement agressif lorsqu’il est réveillé dans l’épisode de somnambulisme.
  • Avoir un regard perdu pendant l’épisode.
  • Présenter des terreurs nocturnes en plus du somnambulisme.

Parmi les autres actes qu’une personne peut avoir dans un épisode de somnambulisme, on peut citer :

  • Sortir de la maison.
  • Réaliser des activités de routinières telles que s’habiller, parler, manger…
  • Avoir des comportements étranges (comme, par exemple, faire pipi dans un endroit qu’il confond avec la salle de bain).
  • D’autres activités dangereuses telles que se jeter dans les escaliers.
  • Agir de manière violente.

Traitement

Dans la plupart des cas, aucun traitement spécifique n’est nécessaire pour les enfants somnambules. En de nombreuses occasions, l’amélioration de l’hygiène du sommeil peut éliminer le problème.

Ce problème est courant chez les enfants et disparaît souvent avec le temps, en particulier lorsque la quantité de sommeil profond diminue. Toutefois, si les épisodes sont fréquents, il est préférable de consulter un médecin.

S’il est nécessaire de traiter le problème en raison de nombreux épisodes, le médecin s’attachera probablement à déterminer la cause spécifique du problème : déterminer si l’enfant souffre de stress, d’anxiété ou de fatigue peut être quelques-uns des objectifs pour le traitement du somnambulisme.

Lignes directrices à suivre

Bien que le somnambulisme ne fasse pas l’objet d’un traitement spécifique, certaines mesures peuvent être importantes:

  • Établir une routine de sommeil pour que l’enfant se repose suffisamment.
  • Créer un environnement confortable pour dormir.
  • Mettre en place des mesures de sécurité si cela est jugé nécessaire pour que l’enfant ne puisse pas se blessé.
  • Réveiller l’enfant s’il risque de se blesser pendant l’épisode de somnambulisme.Le somnambulisme ne doit pas se convertir en un problème grave. Il s’atténue généralement à mesure que l’enfant grandit, mais s’il persiste, il peut être symptomatique d’autres troubles du sommeil. N’hésitez pas à consulter votre médecin si ces épisodes deviennent fréquents chez l’enfant.