Torticolis – Comment apparait-il et comment l’éviter

Déc 5, 2020 | NOUS VOUS CONSEILLONS, SANTE |

Combien de fois cela vous est-il arrivé au cours de votre vie ? Se réveiller et ressentir cette douleur dans le cou qu’on sait vite nommer : le torticolis. Un problème physique de nature récurrente qui, en plus d’être baptisé, doit être arrêté. Mais la solution est à notre portée.

Qu’est-ce que le torticolis ? Causes et symptômes

Nous appelons torticolis cette contraction musculaire prolongée située dans la région du cou qui finit par provoquer une douleur si intense qui nous diminue la capacité de mouvement. Ce type d’affection induit que notre propre tête se  penche vers une épaule, de sorte que notre menton pointe vers l’opposé. Selon les experts, tant qu’il n’y a pas de changement de posture au niveau du cou, nous parlerons toujours de contracture musculaire et jamais de torticolis. Donc, la nuance dont nous avons parlé sur la position de notre tête est importante. Par ailleurs, au-delà de ce changement de posture et de la douleur logique induite que nous subissons, nous pouvons souffrir aussi d’affections importantes aboutissant à l’apparition du syndrome des douleurs radiculaires qui seront ressenties jusque dans nos bras.

Le torticolis ne tient pas compte de l’âge, il peut donc apparaitre à la fois à l’âge adulte, mais aussi chez les personnes âgées ou l’enfance. Dans ce dernier cas, même les bébés peuvent souffrir de cet inconfort. Celui-ci apparait vraisemblablement parce que la tête du nouveau-né a adopté une mauvaise position, probablement alors qu’il se développait dans l’utérus de la mère.

En règle générale, il y a trois causes différentes qui finissent par provoquer l’apparition du torticolis :

– Pour des causes héréditaires et des changements génétiques.

– À cause de lésions musculaires dues à de mauvaises postures, à des mouvements brusques ou à une mauvaise nuit de sommeil.

– Par des troubles du système nerveux tels que le stress ou la fatigue.

En ce qui concerne les symptômes du torticolis, ils peuvent être résumés de la façon suivante :

– Douleurs cervicales.

– Mouvements limités au niveau du cou et de la tête.

– Raideur du muscle sternocléidomastoïdien (situé dans le cou).

– Tremblements dans la tête.

– Positions anormales sur la tête.

– Inflammation des muscles du cou, entraînant ainsi une limitation des mouvements de celui-ci.

Comment éviter le torticolis ? L’importance de dormir sur un bon oreiller

Comme nous l’avons déjà relevé dans l’énumération des causes, l’un des déclencheurs les plus fréquents de la pathologie connue sous le nom de torticolis est l’usage de mauvaises postures. Que ce soit par des pratiques sportives comme le mouvement brusque typique que nous faisons involontairement. L’origine de cette pathologie nous dicte que nous devons mettre davantage d’accent et d’attention sur notre vie de tous les jours. Et cela nous conduit vers quelque chose d’aussi important que la qualité de notre sommeil et au fait de posséder le meilleur équipement de repos possible.

Le simple fait de dormir sur des oreillers trop hauts ou trop bas peut finir par produire l’apparition de cette gêne si désagréable qui va nuire à nos performances professionnelles ou familiales.

Pour éviter ces mauvaises postures, la première chose que nous devrions faire est de remplacer notre vieux modèle d’oreiller par un autre du type cervical. Ce modèle dispose d’une petite zone incurvée dans sa partie centrale avec un dénivelé qui permet au dormeur d’être en contact avec la partie supérieure ; tandis que sa tête repose sur la courbe mentionnée ci-dessus qui forme l’oreiller. En outre, nous parlons d’oreillers qui sont généralement composés de mousse viscoélastique à mémoire de forme, ce qui contribue à une meilleure adaptation à la posture du dormeur. Grâce à ses propriétés ergonomiques et à sa capacité d’adaptation, nous obtiendrons une position plus correcte pour dormir, évitons les mauvais appuis et réduisons la pression au niveau des vertèbres cervicales.

Bien entendu, en plus d’utiliser ce type d’oreillers, un autre des prémices fondamentales qui empêchera l’apparition du redoutable torticolis n’est autre que de changer la position dans laquelle nous dormons. Parce que si vous dormez sur le ventre ou sur le côté, vous aurez plus de chance de souffrir de cette pathologie, l’idéal étant de dormir sur le dos. De cette façon, votre colonne vertébrale restera droite, votre dos reposera davantage sur le matelas et vous éliminerez la raideur du corps.

De plus, il est recommandé de changer certaines routines domestiques et quotidiennes qui peuvent provoquer son apparition. Plus précisément, nous parlons de situations aussi normales que de parler beaucoup au téléphone dans des postures forcées et peu ergonomiques (ou faites-le en utilisant l’option mains libres) ; et surtout, d’éviter les mouvements brusques et les positions qui affectent le cou. Pour vous aider, rien de mieux que d’utiliser des techniques de relaxation et des étirements réguliers des cervicales.