Vertiges en position couchée : qu’est-ce que cela signifie et pourquoi se produisent-ils ?

Fév 22, 2021 | NOUS VOUS CONSEILLONS, SANTE |

Avez-vous déjà entendu parler du vertige postural paroxystique bénin ? Il est fort possible que non. Mais, et si nous vous disions que c’est le fait de ressentir une sensation de vertige quand nous nous allongeons ?

Pourquoi avons-nous parfois des vertiges lorsque nous nous couchons ? Causes et symptômes d’un problème plus courant qu’on ne l’imagine

C’est une sensation qui se produit au niveau de notre tête, et qui tout à coup, fait que tout tourne autour de nous. Ce sont de brefs épisodes de vertiges qui peuvent osciller entre la légèreté et l’intensité absolue. Nous parlons des vertiges qui se reproduisent quand nous nous couchons, une explication de nature populaire qui se réfère au vertige postural paroxystique bénin.

Admit comme l’un des principaux responsables du vertige, la variante connue sous le nom de posture paroxystique bénigne se produit généralement lorsque nous modifions la position de notre tête. Par exemple, comme lorsque nous l’inclinons vers le haut ou vers le bas. Exactement, les mouvements que nous faisons quand nous nous couchons dans le lit tous les soirs. D’où le rapport constant avec le repos.

Sans supposer en règle générale aucune gravité, ces étourdissements ou vertiges peuvent nuire à notre quotidien. Sans aller plus loin, même si normalement ils surviennent quand nous nous couchons, il y a des occasions où ils peuvent apparaitre lorsque nous sommes debout, et provoquer ainsi des risques de chutes.

Si à ce jour il n’y a toujours pas d’explications connue et spécifique pour expliquer le vertige postural. Cependant, lorsque son origine principale peut être déterminée, elle est généralement liée au fait que nous ayons reçu certains coups à la tête. D’autres causes fréquentes tournent autour de certains troubles qui endommagent l’oreille interne. Quant à cette dernière origine, ces dommages peuvent avoir été causés après une intervention chirurgicale. Ou, encore plus bizarrement par leurs étrangetés, ces vertiges peuvent apparaitre après avoir été prostré sur une chaise pendant plusieurs heures. Par exemple, une visite chez le dentiste.

Certaines autres raisons peuvent être à l’origine de terribles migraines, la prise de divers médicaments et certains traitements (surtout chez les personnes âgées) ; l’hypotension (pression artérielle basse) et surtout des problèmes psychologiques tels que des crises de panique ; d’anxiété et de sensation de détresse qui peuvent conduire à des crises de tachycardie, de palpitations ou de transpiration excessive associées à des migraines.

Parmi les symptômes, nous trouvons des vertiges, nausées, vomissements, instabilités, pertes d’équilibres, et la sensation que vous ou l’endroit où vous vous trouvez tourne.

Comment lutter contre ces vertiges grâce à une amélioration de notre équipement de repos

S’il est vrai qu’une partie de ces étourdissements peuvent être liés à des problèmes physiques et à des maladies telles que celles précédemment signalées ; notre équipe de repos peut jouer un rôle primordial dans l’amélioration ou l’aggravation de ses symptômes.

Comme nous vous l’avons déjà dit, l’une des origines de ces vertiges est précédée de certains mouvements que nous réalisons quand nous sommes allongés. Pour cette raison, rien de mieux que de nous équiper de certains éléments du repos qui peuvent améliorer notre mobilité.

Pour éviter ces mauvaises postures, nous pouvons commencer par acquérir un lit articulé. Grâce au moteur électrique qui permet à ses utilisateurs de moduler à la fois l’inclinaison de la tête et celle des jambes ; nous transformerons le matelas en un élément mobile qui sera celui qui s’adaptera à nos postures. Jamais l’inverse.

Cette facilité offerte par les lits articulés à adopter des positions inclinées peut être renforcée en fonction du type d’oreiller que nous allons adopter. Pour réaliser cette combinaison qui peut nous aider à éviter les étourdissements, nous devrons nous poser certaines questions comme : dans quelle position dormons-nous ? Avons-nous tendance à transpirer la nuit ? Et, quelle est la sensation qui nous réconforte le plus ?

Après avoir répondu à ces questions, nous trouverons un oreiller dont la fermeté, la transpiration et la hauteur bénéficieront aux mouvements de notre cou. En évitant les brusques changements de position et en ayant une inclinaison de la tête plus régulière et organique, nous éviterons l’apparition de ces vertiges.