Problèmes de sommeil dans l'enfance

La plupart des parents ont de la difficulté à mettre leurs enfants au lit le soir. Il est important pour tous que les parents aident les jeunes enfants à apprendre à bien dormir.

Les premiers mois de la vie

Au cours des premiers mois de la vie, de nombreux parents doivent se lever plus d'une fois par nuit parce que les bébés s'endorment et se réveillent le jour comme la nuit. Ils apprennent lentement la différence entre les deux et commencent à dormir davantage la nuit.

Le rôle des parents est de les aider, en établissant une routine quotidienne régulière qui facilite le rythme adéquat du sommeil de leurs enfants. Les bébés dormiront mieux s'ils sont placés dans des pièces calmes, sombres, chaudes et confortables. Ils deviennent souvent somnolents après un bon repas, mais se réveilleront s'ils ont des gaz, s'ils ont faim, s'ils ressentent de la douleur ou de l'inconfort, ou s'ils sont mouillés.

De 9 mois à 1 an

À cet âge, ils sont déjà capables de rester éveillés, et c'est donc le moment où les problèmes de sommeil commencent. Les parents trouvent que leurs bébés sont plus éveillés s'ils sont excités, très fatigués ou anxieux. Les problèmes surviennent souvent après une pause dans la routine habituelle, comme cela peut se produire pendant les vacances. Les bébés ressentent souvent la panique ou une grande détresse lorsqu'ils sont soudainement laissés seuls la nuit. La mission des parents est d'établir une routine organisée pour le temps que le bébé passe au lit, en suivant exactement les mêmes étapes chaque nuit.

Cela aidera le bébé à comprendre ce qui se passe et lui permettra d'établir progressivement ses habitudes de sommeil. Après avoir dit "bonne nuit", vous pouvez rester près de la porte pendant un certain temps pour que votre bébé puisse vous entendre bouger.

Les bébés trouvent confortable et rassurant d'avoir un doudou à câliner ou une sucette. Et si tout cela ne fonctionne pas ? Si votre bébé n'arrête pas de pleurer quand vous le laissez dormir, ne le laissez pas seul, car cela ne fera que renforcer son sentiment d'abandon et de panique. Il est important que les bébés sachent que vous serez là quand ils auront besoin de vous. Une visite de temps en temps pour le rassurer et le calmer sera utile, mais ne prenez pas votre bébé dans vos bras, car si vous le faites, il apprendra que s'il crie suffisamment, vous finirez par l'emmener.

Enfants entre un et deux ans

Au moins la moitié des enfants de cet âge font habituellement beaucoup d'histoires lorsqu'ils doivent aller au lit. Certains parents laissent leurs enfants pleurer désespérément jusqu'à ce que, après des heures de cris, ils arrêtent. D'autres abandonnent l'idée d'insister sur l'heure du coucher. Il faut trouver un juste milieu, ce qui implique de suivre une routine habituelle pour aller au lit en disant "bonne nuit" et en quittant la pièce. Dès que votre enfant se met à pleurer, retournez dans la chambre et répétez une dernière "bonne nuit", puis repartez. Faites-le toutes les 5 minutes pendant que votre enfant pleure. Ne laissez pas l'enfant se lever du lit et rester hors de la chambre plus de 5 minutes.

Causes particulières des troubles du sommeil chez l'enfant

La plupart des enfants font parfois des rêves ou des cauchemars menaçants et n'ont besoin que d'un câlin et de réconfort pour les aider à se rendormir. Les cauchemars qui se répètent encore et encore peuvent être le résultat d'un stress grave ou d'un traumatisme émotionnel. Si votre enfant fait trop souvent des cauchemars, votre pédiatre peut certainement vous aider.

Pipi au lit

Bien que la plupart des enfants ne mouillent plus leur lit à partir de l'âge de deux ans, cependant cela peut arriver. Un enfant sur dix fait encore pipi au lit à l'âge de cinq ans. C'est plus fréquent chez les garçons que chez les filles, et c'est souvent familial. L'énurésie nocturne peut être un signe de maladie, il est donc préférable d'en informer votre pédiatre pour lui demander conseil. Si votre enfant est en bonne santé et assez âgé pour comprendre, vous pouvez augmenter le nombre de nuits sèches en le félicitant et en l'encourageant après chaque nuit sèche. Les punitions pour pipi au lit n'aident pas, et elles peuvent empirer les choses.

La plupart des parents ont de la difficulté à mettre leurs enfants au lit le soir. Il est important pour tous que les parents aident les jeunes enfants à apprendre à bien dormir.

RETOUR