Apprenez à vos enfants à rêver

Oct 3, 2020 | ENFANTS, NOUS VOUS CONSEILLONS |

Comme vous le savez, le repos est une nécessité physiologique primaire pour notre corps à tout âge. Mais ce besoin devient encore plus important pendant l’enfance, car, pendant cette étape, le temps qu’ils passent à rêver est la base de leur développement physique et psychologique.

À tel point que la recherche a pu définir une connexion et la relation claire entre le rêve et la croissance. Il semble que la somatotropine, hormone responsable du développement des tissus, joue un rôle important dans ce processus et qu’elle soit libérée en particulier pendant les heures de repos.

À cet égard, il est essentiel que les enfants dorment aussi longtemps que nécessaire, en fonction de leur âge. Dans le cas contraire, le manque de sommeil pourrait nuire à leur qualité de vie à court et à long terme. Mais alors, que pouvons-nous faire les parents pour aider et que nos chérubins rêves tranquillement ?

Aider nos enfants à rêver

Les parents sont une figure très importante pour endormir les enfants. Ils peuvent en fait être une sorte de figure de sécurité pour que les petits dorment tranquillement.

Il est fréquent que de nombreux petits se réveillent parce qu’ils ont fait des cauchemars. À ce moment-là, en tant que parents, il est préférable d’agir normalement en expliquant que c’était un mauvais rêve, en essayant de les réconforter et d’atténuer leur humeur altérée.

En ce sens, il y a quelques étapes que nous pouvons suivre pour favoriser les rêves de nos enfants :

  • Rassurez les enfants en leur faisant comprendre qu’on est là. La présence des parents peut les aider à se sentir en sécurité lorsqu’ils se réveillent effrayés. Savoir qu’ils comptent sur nous peut contribuer à renforcer leur sécurité pour continuer à dormir seul.
  • Décrire ce qui s’est passé. Expliquer ce qu’est un cauchemar et qu’il a eu une fin. Une phrase comme celle-ci pourrait être d’une grande aide : « Tu as fait un cauchemar, mais maintenant tu es réveillé et c’est fini ». Lui expliquer que ce n’était pas le monde réel peut également l’aider.
  • Réconfortez-les. Leur montrer que nous les comprenons et qu’il n’y a rien de mal à avoir fait un cauchemar peut les réconforter. Leur rappeler que tout le monde rêve et que, parfois, les rêves font peur et ils peuvent sembler très réels et leur montrer que c’est naturel d’avoir peur et de ne pas avoir honte.
  • Lumière ambiante. Si les enfants ont peur de l’obscurité, une chose qui peut être très utile est de laisser allumer une petite lumière qui leur permettra de se sentir plus en sécurité pour dormir dans leur chambre. Elle peut servir de « chasseur de cauchemars » pour de futurs mauvais rêves.
  • Aidez-les à se rendormir.Vous pouvez utiliser un objet qui peut leur être utile, comme leur peluche préférée, par exemple. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez aussi utiliser un petit oreiller, une couverture, un attrape-rêve… Parler des beaux rêves que les enfants aimeraient avoir peut aussi être utile.

En général, nous avons besoin d’un coup de main pour endormir les enfants, même s’ils n’ont pas tendance à faire des cauchemars. Aider les petits à dormir tranquillement peut être facile si nous suivons quelques lignes directrices.

Des points clés pour aider vos enfants à rêver tranquillement

Selon une étude de l’Association espagnole de pédiatrie, jusqu’à 30 % des enfants souffrent de troubles chroniques du sommeil. Mais comment faire en sorte que les petits rêvent tranquillement ? Des experts en la matière ont élaboré quelques lignes directrices à ce sujet.

Créer une routine

L’une des bases pour que les enfants puissent rêver tranquillement est d’établir une routine de repos. Le dîner, un bain et se brosser les dents peuvent faire partie de cette routine qui aidera le petit à s’habituer à aller au lit à la même heure tous les jours.

Faire une activité physique

L’exercice aide les enfants à libérer de l’énergie. Cela peut être essentiel pour qu’ils arrivent au lit plus fatigués et soient prédisposés au sommeil.

Que le lit ne soit pas une punition

Certains parents utilisent le terme lit comme une sorte de menace si les enfants ne se comportent pas bien. Cela peut amener les petits à assimiler le lit à une punition, ce qui n’est pas du tout positif pour leur routine de repos. Au contraire, le lit doit être un endroit où se détendre pour rêver tranquillement.

Chacun dans son lit

Surtout quand ils sont jeunes, les enfants peuvent vouloir coucher avec leurs parents. Mais à mesure qu’ils grandissent, chaque enfant doit s’allonger dans son lit, suivant sa propre routine.

Eviter les distractions

Surtout juste avant d’aller au lit, il est recommandé que l’enfant ne soit pas exposé à des activités stimulantes. La télévision, les jeux vidéo ou les téléphones portables sont des exemples de stimulations qui peuvent retarder le repos des plus petits.

En bref, les parents peuvent toujours faire quelque chose pour apprendre à leurs enfants à rêver. Bien que cela puisse parfois s’avérer une tâche impossible, la vérité est que ces recommandations pourraient être utiles. Essayez-les et dites-nous ce qui s’est passé !