Causes du somnambulisme chez les adultes

Mai 13, 2020 | PROBLÈMES DE SOMMEIL, SOMNAMBULISME

Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui prend naissance pendant le sommeil profond et entraîne souvent une activité physique de la personne qui en souffre. Le plus souvent, les personnes souffrant de ce trouble, marchent lors de leur sommeil. Elles peuvent aussi s’asseoir sur le lit, ou se lever et regarder autour d’elles.

Il s’agit d’un trouble plus fréquent chez les enfants que chez les adultes. En particulier, il est plus fréquent chez les enfants âgés de 3 à 7 ans. En outre, il est plus facile que celui-ci apparait chez les enfants souffrant d’apnée obstructive du sommeil ainsi que chez les enfants mouillant le lit.

Quoi qu’il en soit, ce trouble du sommeil peut également apparaître chez les adultes. La prévalence du somnambulisme dans l’ensemble de la population est estimée entre 1 et 15 % de la population. Pourtant, le début ou la persistance du somnambulisme chez les adultes est fréquente et n’est généralement pas associée à des problèmes psychiatriques ou psychologiques. Le manque de sommeil, l’utilisation d’agents sédatifs (y compris l’alcool), d’autres médicaments et maladies fébriles, en particulier chez les enfants, peuvent favoriser la marche endormie.

Causes du somnambulisme

Le cycle normal du sommeil comprend plusieurs étapes: de la somnolence légère au sommeil profond. Quand nous dormons, nous traversons d’abord une étape du sommeil appelée non REM (sommeil désynchronisé) pour ensuite traverser une étape appelée sommeil REM. Le somnambulisme semble être plus fréquent au cours de cette première étape non REM, et dans les premières heures de la nuit.

Il semblerait que le somnambulisme pourrait être héréditaire. Toutefois, il est également clair que d’autres facteurs interviennent dans l’apparition de ce trouble. La fatigue, l’anxiété ou le manque de sommeil sont quelques-uns des facteurs associés au somnambulisme.

Symptômes du somnambulisme

Le somnambulisme donne souvent l’impression que les personnes qui souffrent de ce symptôme sont éveillées pendant ce moment, même si la réalité est qu’elles dorment. Elles peuvent se lever et marcher ou même se livrer à des activités complexes telles que déplacer des meubles, aller aux toilettes, s’habiller ou se déshabiller.

L’épisode peut être très bref (de quelques secondes à quelques minutes) ou peut durer jusqu’à 30 minutes. La plupart des épisodes durent moins de 10 minutes, et si on ne les réveille pas, les somnambules peuvent continuer leur nuit. Ils peuvent aussi se rendormir dans un endroit différent, voire inhabituel.

Lignes directrices à suivre

Le somnambulisme n’a pas de traitement spécifique. Toutefois il peut être important de mettre en œuvre certaines mesures:

  • La personne souffrant de somnambulisme ne devrait pas consommer d’alcool ou d’antidépresseurs.
  • En outre, elle devrait éviter la privation de sommeil et l’insomnie, car ces deux facteurs peuvent déclencher le somnambulisme
  • Établir une routine de sommeil pour que le repos soit optimal.
  • Créer un environnement confortable pour dormir.
  • Éviter autant que possible le stress (car il peut être aussi un facteur aggravant le somnambulisme).
  • Réveiller la personne si elle risque de se blesser pendant cette circonstance de somnambulisme.

En résumé, le somnambulisme est une affection qui, bien que plus fréquente chez les enfants, peut également être observée chez les adultes. Il semble qu’il puisse être génétique, mais il peut aussi être lié à la consommation d’alcool ou de certaines substances, et il est donc recommandé d’avoir une vie saine et d’éviter les mauvaises habitudes dans la mesure du possible.